Suite à mes essais avec les DVD de la méthode Lesseur, voici ma petite critique personnelle pour ceux que ça intéresse.

Bien qu’étant très autodidacte de nature, quand j’ai voulu apprendre le violon je me suis dit « pour ça, je me prend un prof ». Je me suis donc inscrite à une école de violon pour débuter mon apprentissage. Ensuite j’ai fait la découverte du forum violon passion et j’ai connu la méthode Lesseur. Après avoir cotoyé ces élèves autodidactes qui ont appris le violon avec cette méthode j’ai eu envie d’essayer moi aussi pour voir!

J’ai donc récemment reçu le volume 1 de la méthode Lesseur pour apprendre le violon, version livre et DVD. Je suis débutante mais j’ai quand même acquis une certaine base depuis le début de mon apprentissage il y a un mois. J’étais donc curieuse de voir à quelle vitesse se déroulait l’étude selon la méthode Lesseur.

Première découverte: même si j’ai appris la base du violon en live, une mise à jour ou un rappel est toujours le bienvenue. La première partie du volume 1 explique très bien la base de la tenue du violon et de l’archet, avec des exercices simples à réaliser Olivier nous montre en vidéo comment bien tenir le violon et avoir une bonne posture. Ce qui est bien avec ça, c’est que contrairement à un cours avec un prof, entre les cours aucun moyen de réviser si on a oublié quelque chose. Avec le DVD, on peut rejouer indéfiniment la même partie jusqu’à ce que ce soit bien saisi.

Ensuite les exercices commencent sur les cordes à vide et graduellement on apprend à poser les 3 premiers doigts sur la touche. Le DVD permet de bien voir ou et comment poser les doigts, en plus d’entendre le son! Et le livre qui l’accompagne permet d’apprendre à lire la partition, c’est très explicite même pour quelqu’un qui n’aurait aucune base en solfège.

Je dois avouer que j’ai passé très peu de temps sur les exercices du début (notes filées et un doigt), je les ai tous fait un après l’autre par contre. J’ai mis plus de temps sur le 3e et 4e DVD. (et j’en mets encore… j’ai sauté d’un morceau à l’autre sans nécessairement tous les faire)

Avant chaque morceau Olivier nous explique les particularités et difficultés de celui-ci et on pratique avec lui. Ensuite on joue le morceau ensemble. Ce que j’ai beaucoup aimé: le rythme tapé avec le pied! J’essaie de le faire par moi-même mais je perd toujours le compte. Avec le DVD je peux jouer avec Olivier pendant qu’il tape la mesure… et je peux même m’exercer à taper la mesure aussi.

Le 4e DVD est très intéressant: on joue les dernières pièces du livre avec Olivier qui joue le violon 2. On peut même jouer des morceaux en commençant à une vitesse lente et en augmentant graduellement. Le tout avec le gros plan sur les doigtés.
Je n’ai même pas écouté le CD qui accompagne le livre. Selon moi il y a assez d’information pertinente dans le DVD pour n’utiliser que celui-ci accompagné du livre. Oui je sais que le « audio » permet de mieux développer l’oreille et la justesse, mais je le fais déjà avec le méthode utilisée dans mes cours avec mon prof. Tandis qu’avec elle je n’ai pas de DVD 😉 J’alterne donc les deux méthodes avec leurs différents supports techno!

Bref, selon moi il s’agit d’une méthode très intéressante. Même pour quelqu’un qui suit un cours avec un prof (pour un autodidacte, il va sans dire c’est tout à fait génial, avoir connu cette méthode avant de m’inscrire à un cours j’aurais certainement pu apprendre de zéro à partir du volume 1). Il y a des avantages aux deux côtés. Avec mon prof j’ai de la rétroaction directement à chaque cours. Je joue un morceau, elle me donne des trucs, me corrige à certains endroits. Mais entre les cours, vaut mieux avoir une bonne mémoire, car on peut en oublier! Mais en ayant un outil comme la méthode Lesseur, ça me permet de réviser certaines notions entre mes cours, mais aussi d’apprendre des choses dans un ordre différent. Après tout: chaque prof a sa technique. J’ai toujours dit que je me méfiais des gens qui croyaient qu’il n’existe qu’un seul chemin pour arriver à bon port. Le fait de combiner deux méthodes d’enseignement différentes, permet d’apprendre plus rapidement. Parfois, ce qu’un a dit me semble correct mais pas assez clair pour que le déclic se fasse dans ma tête, et c’est le deuxième qui y parviendra par sa pédagogie différente.

Alors en conclusion, je recommande la version DVD à tous ceux qui souhaitent apprendre le violon à distance. Il n’y a rien de mieux qu’une méthode visuelle pour apprendre cet instrument. « Une image vaut mille mots » Et pour ceux qui suivent déjà des cours et qui hésitent à entreprendre autre chose, je suis certaine que de l’essayer c’est l’adopter. L’avantage de la méthode Lesseur est que vous y allez à votre rythme: moins de temps cette semaine pour le violon? Tant pis, on se concentre sur les exercices pour le cours live et on retourne avec Olivier la semaine prochaine. En tout cas, pour moi les deux méthodes se complètent très bien!

Alors après tous ces essais et pratiques à tous les jours, j’aime encore plus le violon! *Plus qu’hier moins que demain*

Publicités